FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

Coup de bluff ?

28 avril 2020

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Coup de bluff ?

Dans ce jeu de Monopoly où les plus riches se paient les plus pauvres, UPM et VPK sont de sérieux « joueurs » !
C’est de la haute couture ou au moins de la haute volée !
On joue avec les usines et leurs salarié-e-s comme avec des pions et des dés !

Cette information donnée par la « Direction » ne doit pas ni nous abattre, ni vous abattre.

Il faut s’attendre à ce jeu jusqu’à la dernière heure du dernier jour !!!

Nous le savons, nous ne sommes pas des enfants de chœur.
Il faut essayer de s’y habituer, c’est tout. Et ce n’est pas facile, c’est vrai, nos émotions sont mises à rude épreuve, nos nerfs aussi !

Nous sommes prêts à nous battre jusqu’à cette dernière heure. Quelle sera-t-elle d’ailleurs cette dernière heure, une fermeture, une reprise, un rachat…

Notre découragement ne permettrait pas de le savoir !
Au contraire, cette annonce va nous permettre de reprendre les démarches pour sauver la chapelle.

Car soyons honnêtes entre nous, qui croyait à ce brouillon d’offre que nous vantait UPM et ses représentants où il manquait quelques lignes dans leur éventuelle discussion : les représentants du personnel et le projet détaillé pour notre site, etc…

C’est l’esprit peut être encore plus clair, que nous repartons au combat.
Ce combat qu’on mènera avec toutes les personnes qui croient en Chapelle-Darblay, aux Pap-Chap, au recyclage, au Développement Durable, à l’écologie…et à la valeur travail !!!

Plusieurs questions se posent déjà : faut-il redémarrer la Chapelle Darblay pour UPM ?
Pourquoi et pour qui redémarrerait-t-elle ?
Pour les dividendes de quelques actionnaires ?

Nous ne jouons ni au Monopoly, ni au Poker !!! Pour la Chapelle : les faits, rien que les faits !!!

Nous sommes la CGT, nous sommes forts !!!

S’il faut occuper l’usine, nous l’occuperons,
S’il faut brûler du papier, nous le brûlerons,
S’il faut s’asseoir autour de la table, nous nous assoirons !

Au vu de l’annonce, l’assemblée pour la logistique le 4 mai est annulée.

Nous ferons une assemblée générale du personnel dès que possible.

« La filière papier dans son ensemble est en train de rater un moment de l’Histoire. » dixit Léonce-Antoine Deprez