FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

Le second souffle !

6 juillet 2019

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

aaNous apprenons avec surprise que la légende de la petite enveloppe glissée en douce sur le coin du bureau pour les plus « méritants » n’est pas si imaginaire que ça !!!!

Elle existe belle et bien et beaucoup semblent surpris que nous ne connaissions pas son existence…. Bien sûr que non !

Sinon il y a longtemps que nous, vos IRP, aurions demandé des comptes là-dessus !!!

Déjà plusieurs questions se posent….

Qui la touche ?

Sur quels critères ?

Tout le monde peut la toucher ?

Et bien les réponses sont très simples : seulement les cols blancs, avec l’accord du col encore plus blanc, et si t’es un col bleu…  Pas un sou !!!

Nos premières réunions marathons commencent fort !!!

18/06/19 : Plan de Formation

Lui aussi change de nom pour passer à plan de développement des compétences, tout un programme…

ab

Mais derrière la vitrine toujours le même constat, les mêmes recettes, la Direction cache la réalité du terrain, c’est à dire le manque de formation au poste, par des chiffres, des pourcentages et des euros, beaucoup d’euros ! Pour des formations obligatoires trop souvent ! Ça peut impressionner le quidam mais pas nous !

Il paraît que notre avis, étayé, sur ce programme va servir de base de travail ; on n’a pas inventé la poudre, juste regardé la marche des ateliers et fait notre travail !

« L’urgence est de réintroduire dans nos dispositifs de formation cette conviction que l’Homme doit être le principal enjeu des décideurs. »

 Philippe Martinez ? Non, le Général Pierre de Villiers, ancien chef d’état-major des armées, dans Liaisons Sociales de juin 2019 !

21/06 CSSCT : Une première journée historique

A notre grande joie,la nouvelle « toubib » est présente et semble montrer des signes d’intérêts à nos soucis de Santé au travail. Nous ne manquerons pas de la solliciter car la santé du personnel est un levier, voire le premier levier, de la bonne santé de l’usine. (Travailler sur les racines de l’absentéisme et les nouvelles méthodes de management)

ac

Le retour d’une semaine sécurité en septembre, du 16 au 20 et le 23, avec le retour des contrôles visuels et auditifs nous semble être une bonne chose pour pouvoir toucher un maximum de personnes. (Ajouter la prise de la tension, le révélateur de nombreux maux.)

On vous avait fait un petit clin d’œil sur ce sujet dans notre dernier tract : du 17 au 21 juin a eu lieu la semaine de la qualité de vie au travail.

Evidemment, aucun écho sur notre site… on espère qu’en plus de la prochaine semaine sécurité, UPM n’oubliera pas ce sujet. Allier la qualité du produit et la qualité de vie.

Un gros sujet aussi retombe comme un soufflet, l’entrée usine (côté camions bien sûr).

Il a été pensé par nous, budgété par eux, tiré sur plan par d’autres… mais maintenant il faut l’argent pour le faire mais ça, c’est une autre histoire. Argent trouvé plus rapidement pour le réseau incendie, obligatoire !!!
Ou la location du groupe clim pour les salles électriques du désencrage…

Une étude sur la station couleur commence (ou recommence pour les plus anciens) avec, en juillet, une équipe sur place et le rapport qui lui devrait être fait pour septembre. A suivre…

Légionellose, notre vieille ennemie nous fait malheureusement un retour en force avec, on le regrette, deux décès dans une usine en Belgique.

Nous demandions justement une attention toute particulière sur ce point mais l’actualité nous a devancé … UPM lance donc un plan d’action !

Rappel de nos demandes :Mitigeurs de douches, prélèvements mensuels dans les sanitaires et affichages.

On en profite pour demander un contrôle des gaines de climatisation (bâtiment, salle de contrôle, engin aussi…) avec la poussière et autres, adapter les fréquences de nettoyage et de surveillance suivant les secteurs, cela nous paraît indispensable !

Les harnais… grand sujet car une communication doit, encore une fois, être faite pour permettre aux personnes d’avoir des harnais adaptés à leur morphologie (y a pas que des petits et des poids plumes dans une papeterie), pour rappel, les harnais sont limités en poids.

26/06 CSE : Une grosse journée !

ad

Cahier de revendications

On recrute !!!toujours personne pour le personnel en mécanique… ça va faire bientôt deux ans !!!

On recherche un nouveau super Meca ? vu la difficulté à recruter… attention à ne pas laisser partir ceux qui sont toujours là……Cette absence est une charge de travail supplémentaire pour le personnel, bien trop conciliant, qui devrait refuser toute heure supplémentaire pour peser sur le recrutement !!!

En logistique :ça avance enfin, depuis avril, bientôt une nouvelle recrue !!! mais on constate que ça va bien plus vite quand la direction décide de créer un poste en « fiabilisation » et de nommer quelqu’un, que d’embaucher son remplaçant.

A propos de l’ouverture des postes, en production comme ailleurs, on se rend bien compte que le choix de n’ouvrir que les postes dits « clés » verrouillent forcément les mobilités ou bien les avancements de carrière dans l’usine. Il ne restera que les PPR (entretien annuel obligatoire) pour nous permettre d’évoluer….Ah oui ça ne marche pas non plus ça…  tant pis !!!

Les fourchettes de salaires n’existent pas chez UPM mais plus on contrôle et plus on rencontre des postes à « fourchette » qui ne peuvent, de fait, pas augmenter… rendez-vous pris en septembre en réunion de suivi d’organisationpour être plus près de la réalité.

C’est d’ailleurs dans cet organe de réunion que nous avions demandé une personne de plus pour le service centrale/énergie, afin de permettre aux opérateurs d’être  formé au poste de conducteur s’ils le souhaitaient…   Mais là aussi le recrutement prend beaucoup de retard… on cherche encore un mouton à 5 pattes ? De qui se moque-t-on ?

Actu : le bonus

Des manques, des oubliés, il aura fallu une « petite » réunion avec La personne chargée de la paye pour régler ça … entre autres choses d’ailleurs … comme les erreurs d’intitulés du contrat de travail sur certains secteurs, que nous avons fait rectifier

« On a fait le boulot, comme dirait l’ancien. »

Marche de l’usine :

bb

Malgré un gaspillage monstre d’argent (déchets, revente à perte de MPR, refonte, retours clients, études diverses, dossier Ortec, essais produits en tout genre, liste non exhaustive…) les prix de ventes sur le marché du journal masquent l’envol des coûts de production et ne reflètent pas du tout la réalité du terrain, ce sont toujours les mêmes personnes qui galèrent dans notre usine.

La période (7X2) est pourtant plus propice à rester dans les salles de contrôle (quand la clim dite de « confort » marche) qu’à courir dans les ateliers…qui s’en soucie ?

Nous ! en alertant M. Peitmann, lors de sa visite, en dénonçant l’incapacité de notre encadrement à travailler « et ensemble, et dans le même sens » c’est-à-dire pour l’usine.

  1. Peitmann, grand RH parmi les RH, vient sur notre site pour vérifier si tous les cols blancs arrivent à travailler ensemble…. Bon, il y a du boulot.

Les frais maintenant :Les frais fixes atteignent un niveau presque historique et les frais de groupe presque 800 000€ sur le mois…. On a dit vache à lait ?

Ventes : (19351 t) dont « seulement » ??? 11% de Brite pour le mois de mai

DestinationPourcentage Budget 2019
France2745
Europe3025
Gr.Export4430

Qualité : comme prévu, beaucoup de retours depuis début janvier, à qui la faute ? certainement pas aux opérateurs qui préviennent depuis très longtemps de la baisse très significative de la qualité dans plusieurs secteurs…. Attention, revenir à faire de la qualité est bien plus difficile que de descendre nos standards !!!

La Direction doit s’emparer de ce sujet, lui tordre le cou avant que le personnel ne baisse les bras définitivement !!!

cc

27/06/19 : Réunion Pénibilité

En amont, nous avons réuni les personnes concernées par ce premier projet d’accord sur ce sujet. (Années 60, 61 et 62)

Pour rappeler que la loi donnait des miettes à ces travailleuses et travailleurs qui ont beaucoup donné, trente, trente-cinq ans et plus pour certains dans des conditions plus précaires (bruit, chaleur…)

Cet accord, s’il est signé, pourrait être une première reconnaissance et première pierre posée pour les années à venir…

Celui-ci, nommé par la Direction « Accord de fin de carrière » s’ajouterait (si on peut dire) aux points acquis dans le cadre de la Pénibilité et n’affecterait pas l’équilibre des équipes.

Nous espérons obtenir la reconnaissance due à ces personnes et en faire profiter d’autres, ensuite, dans un accord amélioré.

Ce sujet est un enjeu majeur aussi pour l’employeur, à l’avenir. Votre santé l’intéressera !

Travailler plus longtemps, mais dans quel état ?

On regrette la décision de la direction de ne pas prendre en compte des personnes qui, malgré la très grande majorité de leur carrière en « quart », au service de la chapelle, ne rentre pas, plus, dans les bonnes cases.

Les discussions avancent, avec un autre rendez-vous pris pour le 8 août pour une finalité, on l’espère en septembre. L’engagement ayant été pris lors de la NAO, en début d’année.

02/07 : CSEC (ancien Comité Central d’Entreprise)

La réunion au siège à Paris nous révèle encore plus d’inquiétudes sur le niveau de discussions et l’avancement de la négociation du contrat énergie verte (ne plus dire CRE car UPM n’a pas voulu s’inscrire dans le dernier CRE existant).

dd

Visiblement l’état et la direction ont enfin fini de se regarder en chien de faïence, et la « haute » sphère d’UPM doit prendre contact avec les représentants de l’état pour trouver un accord…  Nous demandons à avoir le calendrier des dates au plus vite.

On l’avait déjà annoncé mais nous resterons acteurs de cette négociation,

LA CHAPELLE DARBLAY, C’EST NOUS !!!

Les notes d’orientations stratégiques présentées aussi ce même jour confortent que nous ne nous sommes pas trompés de chemin, que quelques-uns des projets de la commission industrielle mise en place grâce à la lutte (deux projets sur les onze…) sont en cours de développement.

Le centre d’affinage par exemple, ou la revalorisation des cendres sont bien des propositions de 2015 et il est dommage d’attendre si longtemps pour les voir émerger, peut-être !

Nota du DS : il en reste encore si jamais l’usine cherche comment se développer…fret ferroviaire, fleuve, vapeur…

Nous rappelons ici que tous ces projets, « ce sont les nôtres » qui, depuis la fermeture de la PM3*ont été développés via le cabinet SECAFI et soutenus par l’équipe syndicale et les PAP-CHAP depuis 2015 !!!

*(d’ailleurs, pour mémoire, la date de son arrêt, le 19/06/2015)

ee

Activités syndicales

Les Urgences en grève

Ce qui se passera cet été : la réforme de la retraite, services publics (pompiers, agents administratifs, etc, en grève)

Dès la rentrée, il faudra encore se battre pour la protection sociale !!!

4 juillet 2019