FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne

Mieux vaut entendre ça que d’être sourd… 

9 novembre 2017

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Réunion des Délégués du Personnel du 5 octobre 2017.

Notre DRH se félicite de l’arrivée de cinq CDD…quand ceux-ci « nous » manque depuis deux ans !

Notre Directeur se félicite de l’essai de la « future » station couleur PM6…quand nous la réclamons depuis deux ans pour la fabrication du Brite !

Certains, certaines tombent dans le panneau du dossier « Lunettes obligatoires »* que nous impose UPM, et qui sera réglé en quelques mois en y mettant les moyens…quand nos « propres » dossiers trainent des années, consignations, bobineuses, charges lourdes, poussières, etc… faute de moyens et/ou d’argent !!!! Lamentable !

*Avec quelles sanctions pour les contrevenantes et contrevenants ? Les membres du CHSCT laisse ce sujet à d’autres, à bon entendeur… !!!!!!!!!!

Visites médicales : La Direction relève que des personnes convoquées ne se présentent pas. Vu le peu de créneaux ceci est préjudiciable ! Effectivement !(C.Q.F.D)

Embauches :

Produits chimiques et autres : NON.

Préventeur Sécurité : Poste ouvert. (avec quelles tâches et quelle rémunération ?)

Responsable Maintenance : un cabinet de reclassement est chargé du recrutement. (Quand ?, comptez des mois !)

CDI/CDD aux bobineuses : En cours, ce qui déclenchera une embauche à la logistique, 5 CDD seront recrutés. (Pas de CDD supplémentaire pour suppléer l’effectif.)

Respect des protocoles : De pire en pire…mais tout le monde accepte !

Respect des personnes : Une partie de l’Encadrement semble avoir oublié la base des rapports humains : Le respect. (dossier de harcèlement en vue au pire, débrayage en vue pour le moins !

Revalorisation de certains coefficients :Vus avec la nouvelle orga.

Composition de la sixième équipe : Nous demandons à revenir aux fondamentaux, diffusion fin d’année, cycle, etc.

Nouvelle organisation : Beaucoup d’imprécisions sur les tâches, coeff, date de mise en place…dans quel but ?

Comité d’Etablissement du 31 octobre.

2018 devrait être une bonne année pour notre usine !
(« On rigole pas » !)

C’est ce qui est annoncé en Conseil de Surveillance, le 30 octobre, à Paris. En effet, les prix des MPR devraient baisser, la Chine ne voulant plus être la poubelle de l’Europe ! (offre/demande)

La production de l’usine devrait se situer à 245 000 tonnes environ, ce qu’on aurait dû faire cette année sans la grossière erreur (hououou!) du report de l’arrêt annuel !

Annoncé également, le nouveau contrat de revente d’électricité à EDF, plus intéressant.

Marche de l’usine. (mois de septembre)

Gros coup de colère de vos représentants suite à l’irresponsabilité de l’encadrement de faire tourner l’usine sans les compétences requises ! Nous allons tout droit vers l’accident !

Idem sur la mise en place tardive de la « nouvelle » organisation, la Direction semble gênée, l’absence de quelques personnes remettant tout en cause ! Un comble !

Si un accident survient, nous assumerons nos responsabilités.

Conséquences du report de l’arrêt annuel.

Nous pouvons constater l’importance des postes de Contrôle de Gestion avec une présentation détaillée des coûts de l’arrêt. Rappelons qu’UPM a licencié la deuxième personne de ce service !

Nous n’étions pas loin de la vérité en annonçant près d’un million d’euros. Sommes-nous les seuls à se poser des questions sur la gestion de l’usine ???

Notre contrôleur de gestion précise qu’il faudra déduire le gain de l’arrêt de Noël ! Soit !

Et nous ajoutons : l’été pourri subi par le personnel !

La Direction présente un tableau sur les arrêts techniques 2018, avec un arrêt intermédiaire en mars (5 jours) avant le grand arrêt du mois d’octobre (15 jours), en tenant compte de nos remarques.

Santé/Sécurité

Nous insistons sur la recrudescence d’incidents et la montée inquiétante de l’absentéisme ! Au-delà du constat , que compte faire la Direction ?

Ceci est le résultat d’une organisation dépassée, à bout de souffle, appelée techniquement anxiogène !

Investissements :

Il faudrait déjà trouver le bébé : Boues, Brite ?

Et penser à l’avenir : Cendres (60 000 tonnes) à enfouir en déchets (100€/t) ou revaloriser ! Qui s’en soucie ?

Point sur l’info « Docelles » : UPM le tout puissant met les moyens (indemnités, formations…) pour « ses » PSE et use pareillement de « ses » droits pour l’outil de travail. Le reste c’est du buzz !

Ceci nous ramène à la mise en sécurité de la PM3 oubliée et dans le noir aujourd’hui !

Production de septembre.

Petit mois dû à l’arrêt (15 000t) pour 18 000 tonnes expédiées.

Brite : On nous promet des campagnes plus courtes et mieux maitrisées en 2018.

Couverture machine : Très bonne pour 2018 avec de nouveaux débouchés dus à l’arrêt d’autres machines en Europe.

Nos coûts de production sont corrects, compte tenu de l’arrêt rallongé de la chaudière, mais peuvent rapidement déraper si nous livrons exagérément à la Grande Exportation. C’est UPM qui décide, de sa toute-puissance ! Nous devrions finir l’année à + 2 millions environ.

De bonnes nouvelles mais le marché du recyclage papiers bouge avec des collectivités qui se regroupent et nous venons de perdre environ 30 000 tonnes de vrac qu’il faudra compenser, sûrement, par des balles ! Avec quels matériels ?

Effectifs. 250 personnes.

Les embauches se font lentement et altèrent les conditions de travail, ce que nous ne manquons pas de relever !!!

Nous réclamons toujours des CDD en renfort mais la Direction préfère se servir de l’intérim, pour un coût qui atteindra 800 000€ en fin d’année.

Le rapport de force reste l’élément essentiel pour peser sur une Direction qui semble dépassée par les événements, n’attendons pas le pétage de plomb ou l’accident pour réagir !

Journée d’actions du 16 novembre prochain.

Nous en profiterons pour faire une conférence de presse à 14h30 dans les locaux du C.E, qui portera sur la situation de l’usine trois ans après l’annonce de l’arrêt de notre machine 3, le 14 novembre 2014, et des agissements d’UPM. Vous êtes invités avec les t-shirts rouges !

D’ores et déjà, en accord avec notre motion votée le 12 octobre en assemblée, prenons note de nos actions, grève :

Personnel de jour : de 9h à 12h.
Equipes matin : 2×7 et 3×8 : 10h à 13h.
Equipes après-midi : 2×7 et 3×8 : 13h à 16h.

Le rapport de force prend tout son sens dans la solidarité !!!
Ensemble, pour le maintien de nos acquis !

Grand-Couronne, le 6 novembre 2017.