FILPAC-CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne :

Non-assistance à personnes en danger !

15 juin 2017

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Compte rendu des dernières réunions.

Nouvelle organisation, C.E, D.P, CHSCT, P.S.E 2017 !!!

Non-assistance à personnes en danger !

La Direction semble changer son fusil d’épaule et prendre en compte les revendications du personnel, relayées par leurs représentants, pour remettre l’usine sur ses rails. Cela passe par de nombreuses réunions officielles et de Services et des consultations de sociétés extérieurs comme I.E.C.I et l’Aract (Agence Régionale pour l’Amélioration des Conditions de Travail).

Rappelons encore que nous sommes face à une organisation dépourvue des Services essentiels au bon fonctionnement d’un site industriel, RH, Paie, Formation, etc…ce qui explique la lenteur du processus ! (La C.G.T n’y est pour rien !!!)

Personnel créateur de richesse qu’il convient de respecter, d’écouter à travers la Santé au Travail, les Conditions de Vie au Travail et qui doit être en mesure d’appliquer les consignes de Sécurité, pour sa propre sécurité et celle des autres.

Chacune, chacun doit maintenant admettre qu’il faut du temps, même si chaque jour compte, pour changer certaines mentalités. Ce qui n’est pas gagné !

Prendre du temps pour ne pas reproduire l’organisation en place qui se traduit aujourd’hui par « traiter l’urgence ». C’est vital !

L’organigramme, enfin sorti à notre demande, marque des avancées (supervision de jour, renforcement Centrale, Maintenance) mais ne répond pas encore à l’attente du personnel sur les conditions de travail au jour le jour, lors d’une marche dégradée ou de surcroît d’activité. (Rôle tenu par les « anciens » superviseurs de faction.). De nombreuses zones sont encore floues et devront être clarifiées le 20 juin.

L’apport d’un poste RH à plein temps devrait redonner de la consistance à ce service qui fait défaut depuis le PSE 2015, notamment pour la GPEC (Formations, compétences et équilibre des équipes, Gestion des absences, Gestion des différents statuts, etc.).

Notre demande d’une équipe supplémentaire de jour est acceptée, si financement, mais dans quelles conditions ? L’équipe « Prod/Maint passerait de 8 à 6. Avec quels effets sur ceux qui restent pour les remplacements ?

Il faudra aussi « dépenser » de l’argent dans la maintenance pour remettre à niveau nos installations, mises à mal depuis l’annonce du PSE 2015, investir pour l’avenir, faire de 2018 une année productive, donc sereine pour aborder les années 2020 à pleine vitesse !!!

Calendrier

L’organigramme est entre les mains des chefs de services qui doivent l’expliquer et recueillir les avis. Réunion le 20 juin pour aborder le contenu des postes nouveaux et modifiés.

L’organisation 2017 devrait être expérimentée à partir de septembre pour plusieurs mois. Cette méthode permet de faire évoluer ce qui doit l’être. Le CHSCT sera alors consulté pour avis.

Réunion des Délégués du Personnel du 13 juin 2017.

Comme c’est compliqué, que c’est long !

Médecine du Travail. Accord pour payer 3 heures au lieu de 2, depuis le changement d’adresse d’Adesti. Etude en cours pour se servir de nos matériels : audiomètre par exemple.

Plusieurs points sur les embauches et protocoles. Traités dans le dossier Organisation. Il n’empêche, ce qui doit être réglé aujourd’hui doit l’être !!! Donc :

  • Régler les problèmes de formation dans les équipes, donner des moyens compensatoires quand le superviseur prend un poste
  • Il est inadmissible qu’à quelques jours de la 6ème équipe les décisions ne soient pas prises pour annoncer le nouveau bobineur 2 et les embauches attendues par l’ensemble des bobineurs depuis des semaines ! Trop gentils les gars ?
  • Logistique : Le déplacement de certaines personnes reporte la charge de travail sur les autres, toujours pas de moyens compensatoires là non plus !

Indemnités de route : problème traité. Reste à trouver la cause !

Habilitations mécaniques aux Prod/Maint. Est-ce que les chefs bottent en touche en attendant la nouvelle organisation ? Nous prévenons, mauvais calcul !

Règle des congés. L’info doit sortir en toute transparence, donc avec les devoirs et droits de chaque partie !!!

Points Pénibilité pour certaines personnes. Problème traité.

En résumé, nous rappelons au « RRH, DRH » qu’à ce jour chaque responsable doit assurer, assumer ses missions sans présumer d’un changement éventuel d’organisation ou de poste ou de secteur ! (Botter en touche !)

Comité d’Etablissement du 14 juin 2017.

La marche actuelle de l’usine atteste d’une organisation à bout de souffle, masquée par les efforts importants du personnel en 2015 et 2016 !

Aux mauvais résultats s’ajoutent des gaspillages journaliers dus à un travail dans l’urgence et un ras le bol général ! Ras le bol compréhensible !!!

La Direction porte seule la responsabilité de ce feu qui couve, personnel fatigué avant même l’été, période difficile pour tout le monde. Comme nous l’avons rappelé au cours de la réunion, nous souhaitons sincèrement que ce ne soit pas irrémédiable !

Marche de l’usine.

Un mois de mai légèrement positif, grâce à la revente d’électricité, et qui serait meilleur avec une marche d’ateliers stable. Trop de défaillances, trop d’arrêts, on se répète !!! (Presse PM6, vis boues DIP, etc)

Santé et Sécurité.

Personnel laissé à l’abandon, pas de formations dignes de ce nom, absentéisme grandissant, plus d’organisation, travail dans l’urgence, autant de signes qui auraient dû faire réagir notre Direction et son Encadrement depuis des mois, depuis que nous alertons, que nous dénonçons et pas à 15 jours de la sixième équipe !

Situation identique dans les autres sites UPM, d’après notre Directeur ; quel soulagement de ne pas se savoir isolés pour une fois !!!

Les résultats officiels, peu de soins et d’accidents masquent la réalité qui se traduit, en général, par des accidents mortels ou graves.

Nous demandons une attention particulière à la formation, celle du personnel et aussi des intérimaires ; en insistant sur le stockage qui connaît une recrudescence d’incidents/accidents depuis la restructuration.

Absentéisme.

Beaucoup de malades, un chiffre historique : 4.8% avec des dérapages en Logistique (7%) et Production (6.6%).

Intérimaires : 315 jours sur le mois de mai !

Cumul année 2017 : 340 000 euros.

Coût défaillance chaudière (juin) : EDF, Gaz, Maint. : 377 000 €

Des chiffres valent mieux que des discours, ajoutons à ceux-là une production aléatoire du « Brite » sans stratégie usine, un mois de mai défavorable à nos ventes, axées essentiellement sur la Grande-Export. (57%) pour seulement 11% en Europe engendrant des prix de vente moindres. (11% de Brite en mai. Budget 20%)

Maintenance : Le Directeur reconnaît aujourd’hui que des économies sur l’entretien des matériels est préjudiciable à moyen ou long terme ! Comme en politique, ce qui est vrai le dimanche soir, ne l’est pas forcément le lundi matin !!!

Point sur les autres usines du Groupe.

Nous sommes toujours compétitifs grâce à nos coûts variables, mais attention à la hausse et raréfaction des MPR. La Chine est demandeuse maintenant de produits de qualité !

AUTRES INFOS

Commandes : Baisse de 25 000 tonnes à répartir sur les sites, donc arrêts, mais pas pour nous.

Le papetier Norske serait en grande difficulté.

Investissements : Stockage boues repoussé pour nouveau devis.

Plaque commémorative 1939/1945 : Enfin déplacée sous les drapeaux. Honneur aux anciens. PSE 2014.

PM3 : Point sur les matériels repris pour l’usine. Le Directeur a donné son accord pour la récupération de pièces avant de redonner la machine au Groupe, sans donner de date ! Convention de Revitalisation : 29/06, pour faire le point sur les dossiers en cours (Centre de tri, Cendres) et l’attribution des 810 000 euros pour revitaliser le bassin d’emplois.

CHSCT Shotton. Suivi plan d’action coactivité engins/piétons.

Il y a longtemps que nous n’avions pas eu autant d’avancées ! Positif. Exemple : La remise en état des portes auto de l’usine doit s’accompagner du respect de celles-ci par la suite en appliquant les nouvelles consignes. (Droits et devoirs de chacun). Point sur le PSE déclenché en mars 2017.

La consultation des IRP (instances Représentatives du Personnel) est clause. Nous refusons toute baisse d’effectif.

Rencontre avec la Direccte 92, 12 juin, à Nanterre.

Pour que les personnes en charge de l’homologation (ou pas) du PSE « UPM France » mettent des visages sur des chiffres, nous leur avons demandé audience avec le résultat que nous connaissions ; il ne faut pas s’attendre à des miracles tant ce faux PSE est bien ficelé !!!

Voici les conclusions des différents avis rendus en CCE, CE et CHSCT. (Avis à retrouver intégralement dans les prochains PV) par la C.G.T, le Représentant des Cadres et F.O.

CHSCT (1er juin).

« Les représentants du CHSCT de Chapelle Darblay soulignent qu’actuellement le site de Chapelle Darblay n’est pas prêt à absorber de nouvelles suppressions d’effectifs sans mettre en difficulté le bon fonctionnement du site et les salariés restants sur le plan de leurs conditions de travail. Pour les représentants du personnel, l’expertise 2015 réalisée par SECAFI n’as pas été prise en compte et met en difficulté l’usine aujourd’hui En cela, le projet ne peut en tant que tel faire l’objet d’une approbation des représentants du personnel au CHSCT, qui invite la Direction à être vigilante sur les risques de cette nouvelle réorganisation et à prendre en compte les recommandations émises lors de l’expertise CHSCT. »

C.C.E (2 juin) et C.E (6 juin)

 » Les membres du CE ne peuvent qu’être défavorables à ce nouveau projet et demandent d’une part le maintien de tous les postes, et d’autre part des recrutements dans les services concernés pour faire face aux objectifs plus élevés de 2017″

Nous, représentants du personnel, avons fait le boulot, avec nos moyens !!!

Le 27 juin, journée nationale d’actions contre la loi travail XXL, défendons nos acquis, issus des luttes de nos anciens.

Pour Chapelle, Statuts, coefficients, maintiens de ressources, primes de vacances, d’ancienneté, heures de nuit, congés, congés ancienneté, etc qui constituent notre salaire aujourd’hui et conditions de travail. Ça vaut le coup, non ? !!!!!!!!!!

Se souvenir du 19 juin 2015, de nos luttes, de notre fraternité…

Pour l’anecdote, le hasard fait bien les choses ; en cherchant « Aiming Higher » sur internet, on trouve immédiatement « Aiming Higher for Families », Association qui vient en aide aux familles d’enfants handicapés. (Notre colère ne s’estompe pas ! honte aux autres.)

Tous ensemble, uni-e-s, rendez-vous le 27 juin !

Grand-Couronne, le 15 juin 2017.