EstMédia-CGT

« Pas d’activité  à 100 % avant l’été »

29 avril 2020

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

 

Houdemont, le 29 avril 2020

Les délégués syndicaux des neuf titres du groupe Ebra étaient invités par Valérie Noël et Rémi Ramstein à participer à une réunion téléphonée sur les mesures prises pour parvenir à « un déconfinement mesuré et progressif », à partir du 11 mai.

« Nous avons deux priorités : la protection des salariés et l’accompagnement de la reprise de l’activité », a précisé Valérie Noël, avant de dérouler le plan point par point.

Cette reprise sera fortement conditionnée à l’activité des secteurs publicitaire, événementiel et rédactionnel.

Chaque salarié, qu’il soit en activité, en chômage partiel, en maladie, ou en arrêt pour garde d’enfant, sera, dans les prochains jours, contacté par son responsable hiérarchique, qui l’informera, en fonction de sa situation personnelle, de sa place dans ce plan de reprise d’activité.

Chaque salarié, en activité ou lors de sa reprise, recevra un kit, contenant les protections individuelles nécessaires.

Concernant les locaux, les espaces communs resteront fermés. Les open-spaces et bureaux seront aménagés afin de respecter les règles de distanciation sociale. Cependant, les agences resteront fermées au public « tant que toutes les précautions sanitaires ne pourront être assurées ».

Concernant l’imprimerie à Houdemont, le fait de poursuivre la production sur les deux rotatives, « permet une reprise de l’activité séquencée, afin de l’accompagner au plus juste, par rapport aux autres sites qui ont stoppé une roto sur deux », a noté Rémi Ramstein. Rappelons que les délégués syndicaux de l’EstMédia-CGT ont, dès l’annonce du confinement, mis cette organisation en place, avec le savoir-faire des salariés.

L’EstMédia-CGT saura rappeler à la direction, le moment venu, les efforts consentis par les salariés qui ont permis de sortir des quotidiens dignes de ce nom. Mais la direction ne devra pas ignorer également celles et ceux qui, en raison du chômage technique imposé ou par acte de responsabilité, ont contribué à la non- propagation du virus dans nos entreprises.

 

Dernière minute

Valérie Noël a profité de l’occasion pour informer les élus de la création, dès 2021, d’un comité de groupe.

Retour à la raison ou nouvelle stratégie ?
Les élus de l’EstMédia-CGT penchent pour la deuxième solution. La direction du groupe se met d’ores et déjà en ordre de marche pour aborder nombre de négociations importantes.

Et les sujets ne vont pas manquer avec les mesures de remises en cause du Code du travail édictées par le gouvernement.

Ce comité de groupe aurait entre autres pour objectif, de traiter des différents sujets comme la qualité de vie au travail, la déconnexion…et pourquoi pas un accord sur le télétravail.