EstMédia-CGT

Réunion de CSE du 30 juillet 2020
Vacances, j’oublie tout !

1 août 2020

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Il flottait comme un air de vacances lors de ce CSE de juillet. Christophe Mahieu et Delphine Manzano n’avaient en effet pas beaucoup de réponses à fournir aux élus. « On étudie », « c’est en cours », « en discussion », « on en saura plus à la rentrée » … la liste est longue. Beaucoup de points devront donc être à nouveau abordés fin août. A n’en pas douter, la rentrée va être animée.

LER – VOM

Le maintien du résultat à fin juin comparé à juin 2019 malgré la crise sanitaire et les pertes de recettes publicitaires s’explique par l’implication des salariés dans le projet de redressement de nos titres présenté par Philippe Carli en 2018. Les élus de l’EstMedia-CGT n’ont pas manqué de le souligner à la direction. Ils ont aussi fait remarquer que le chômage partiel et sa prise en compte par l’Etat d’une part non négligeable du salaire des salariés dans cette situation, ont également contribué à la bonne tenue « relative » des résultats.

Coté diffusion, les efforts fournis pour rédiger, imprimer et vendre nos quotidiens portent leurs fruits. Les journaux se vendent et se distribuent. D’ailleurs, selon Christophe Mahieu : « En OJD, on n’est pas si mal comparé à notre secteur, avec même une tendance à la hausse ».

Les salariés apprécieront. Les élus aussi, surtout lors des prochaines Négociations annuelles obligatoires (NAO).

 Web

« On a l’ambition de poursuivre la progression », claironne le directeur général. Une ambition qui se monte à 5 % du chiffre d’affaires global de l’UES en 2019. Ce chiffre est à 8 % pour la PQR. Ce qui laisse encore de la marge pour continuer cette « progression ».

Chômage partiel

Pour les élus de l’EstMedia-CGT, le chômage partiel a assez duré. Ils n’ont pas manqué de revenir sur le sujet auprès de la direction. Laquelle, et c’est une bonne nouvelle, projette (enfin) d’y mettre un terme à la rentrée et de revenir à une pagination et un éditionnement proches de l’avant Covid-19.

Comme l’ont rappelé les élus, les périodes estivales sont traditionnellement moins chargées dans la presse écrite, avec ou sans Covid-19. Maintenir le chômage partiel pendant l’été n’était donc pas justifié… à part, peut-être, pour profiter des aides gouvernementales ?

Projet KBA

Les travaux relatifs à la nouvelle rotative sont conformes au dernier planning établi au début 2020. Selon ce même planning, la première plieuse devrait sortir les éditions du Républicain Lorrain le 7 avril 2021. Suivront celles de l’Est Républicain et de Vosges matin le 20 avril sur l’ensemble de la rotative.

L’enveloppe initiale de 10 millions d’euros est respectée malgré l’intégration d’une nouvelle chaîne d’expédition Ferag qui n’était pas prévue dans le projet initial.

Les élus de l’EstMedia-CGT ont interpelé la direction sur l’aspect financier du projet. En effet, ils estiment qu’il serait dommageable pour l’UES et plus particulièrement pour le site d’impression d’Houdemont de ne pas profiter de toutes les opportunités en termes de capacité de production. Les éditeurs de presse ont bien compris tout ce qu’ils pouvaient tirer du « plan de filière » actuellement en négociation dans les sphères parisiennes. Une négociation où l’EstMedia-CGT via son implication au sein de la FILPAC est partie prenante.

Pôle SR à Vosges Matin

Appelés au dernier CSE de juin, à émettre un avis sur la mise en place du pôle SR dans les Vosges à compter du 1er septembre, les élus, par manque d’éléments concrets, avaient « gentiment » renvoyé le sujet au CSE de juillet. Le projet « légèrement » plus précis qui leur a été fourni, conserve cependant de nombreuses zones d’ombre qui n’ont pas pu être éclaircies par Christophe Mahieu. Les élus du CSE ont donc rendu l’avis suivant :

« Les élus du CSE rendent un avis favorable à la mise en place du pôle SR dans les Vosges au 1er septembre 2020 aux seules conditions :

  • que le poste de 4e rédacteur soit maintenu aux effectifs de la locale Vittel ;
  • que la titularisation des 3 CDD du pôle soit effective avant sa mise en place ;
  • qu’une projection du planning sur un an soit mise à disposition des élus sur la base de CDI uniquement.

Les élus du CSE demandent à la direction d’être à nouveau consultés au CSE du 27 août 2020, à la lumière de ces nouveaux éléments ».