EstMédia-CGT

Réunion de CSE extraordinaire Covid-19
Pas de miracle le 12 mai

24 avril 2020

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

 

 

 

 

CSE extraordinaire Covid-19

Pas de miracle le 12 mai

 

Houdemont, le 23 avril 2020

Le dernier CSE extraordinaire « spécial Covid 19 » a eu lieu ce jeudi.

En voici les grandes lignes. La réunion a démarré par un point de situation sanitaire. Il n’y a plus que deux salariés malades et aucun ne présente de complications.

La direction prépare le déconfinement.
Côté protections, la fourniture de gels hydroalcooliques se poursuit, distribués en priorité à la technique et dans les agences, mais « ce n’est pas encore suffisant pour couvrir les besoins. On a des difficultés à en trouver dans de petits flacons », estime le directeur général. Une élue Est Media a donné une nouvelle filière d’approvisionnement, que la direction va étudier. Pour l‘EstMédia CGT, il serait temps de s’affranchir de Sofedis et de reprendre la main.

1.000 masques de type FFP1 ont été livrés cette semaine et 40.000 sont en commande. « On doit pouvoir tenir jusqu’à la mi-juin », estime Christophe Mahieu. 1.300 masques en tissus lavables sont également en commande.La direction va caler des procédures d’utilisation de ce type de masque. Les salariés seront-ils testés au Covid-19 ? « Oui, c’est une volonté du groupe. Nous vous en dirons plus dans quelques semaines. »

Pour la direction, le déconfinement sera lié à l’évolution de l’activité. « On travaille à l’échelle du groupe et on a pas mal d’interrogations. On ne sera pas en configuration normale le 12 mai », commente Christophe Mahieu. Une présentation du plan de déconfinement sera faite aux élus lors du CSE du 6 mai. La direction informera ensuite les salariés. Ce que l’on sait déjà, c’est que le télétravail continuera à être privilégié. Les élus ont insisté à nouveau pour que tous les salariés aient le même niveau d’information, ce qui ne semble pas être le cas dans certains secteurs.

Les élus de l’Est Media CGT ont demandé que la direction fasse une note explicative concernant les fiches de paie d’avril qui, entre prime, chômage partiel et maladie, risque d’être difficile à comprendre par les salariés. La DRH, Delphine Manzano, a déclaré : « Ce serait contre-productif. Ceux qui ont des questions peuvent contacter Myriam Laurent. »

La réunion s’est terminée par une note d’espoir : le chantier de construction du bâtiment devant accueillir la nouvelle rotative a repris depuis le début de la semaine.

Prochaine réunion de CSE ordinaire

 le 6 mai.