FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

UPM c’est fini, vive Chapelle Darblay !

25 septembre 2019

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter


 UPM c’est fini, vive Chapelle Darblay !

Nous nous sommes réunis le 23 septembre dans nos locaux, toute la CGT était présente : l’union locale, l’union départementale, la fédération, la confédération, le comité régional ainsi que notre expert du cabinet Secafi.

 

L’ordre du jour était simple :

Plan de bataille pour la sauvegarde

de la Chapelle Darblay !!!

Le plan de sauvegarde du site et des emplois

 

UPM nous jette ?! OK

Ils se débarrassent de nous ?! OK

Mais, nous les travailleurs de la chapelle Darblay, ne savons que trop bien que notre site est viable et rentable.

Petit rappel : 2018, 16 millions de résultat et 16 millions reversés à UPM

90 ans d’expérience, nous sommes les seuls à fabriquer du papier 100% recyclé !!!

Déjà plusieurs questions se dégage de la discussion :

Que deviennent les 400 000 tonnes de papiers a recyclé chaque année ?

Que deviennent les 200 contrats avec les collectivités locales propres à Chapelle Darblay ?

Que devient la Chabio et des 600 tonnes journalières de bois de déconstruction et de plaquettes ?

Est-ce que l’état peut laisser fermer une usine qui consomme 30% du papier de collecte français ? et qui a la capacité de fabrication d’un tiers de la consommation de papier journal en France ?

Cela n’inquiète pas non plus nos imprimeurs nationaux, et plus proche de nous toute la presse parisienne de ne pas avoir 240 000 tonnes de papier journal 100% désencrés, à 130 kms de notre capitale.

Question ? Est-ce que notre matière première va repartir chez UPM ?

On « espère », bien sûr, qu’UPM ne vendra pas le site pour un milliard mais plutôt pour l’euro symbolique.

D’où la nécessité pour nous de bâtir un projet industriel d’envergure (issu de la commission industrielle de 2015), porté par la CGT, le personnel et les politiques, qui prend en compte l’ensemble de ces questions.

Une grève bien réussie pour le 24 septembre car la pluie n’effraie plus depuis longtemps les PAP-CHAP, et le personnel devant le local CGT à 13h a pu échanger pendant notre prise de parole.

Le soutien demandé par le syndicat a été accepté par l’ensemble du personnel présent.

Une délégation de vos élus CGT a été invitée à suivre le conseil municipal de Grand Couronne, une motion de soutien a été votée.

Un vote à l’unanimité qui fait chaud au cœur, et, on l’espère, sera un tremplin pour aller beaucoup plus loin dans la lutte pour chapelle.

Ce mercredi : se tient un C.S.E.Central à Levallois qui nous permettra de poser un maximum de questions à UPM et d’obtenir enfin des réponses, des délais, des informations sur d’éventuels repreneurs…

Ce jeudi : un CSE d’établissement aura lieu dès le matin pour poser d’autres questions, éventuellement sur les premières réponses obtenues la veille et bien-sûr exiger une organisation du travail qui tienne compte du contexte particulier de notre site (respects des accords, des effectifs, renfort CDD, sécurité du personnel…)

C’est parti, toutes les forces de la CGT, sont en action pour interpeller toutes celles et ceux qui ont le pouvoir, (gouvernement, ministères, région, département, préfecture, etc…) pour intervenir en notre faveur, pour la sauvegarde de notre industrie et la sauvegarde de tous nos emplois.

Notre base de négociation est simple : zéro licenciement.

Comme nous l’avons précisé lors de la prise de parole du 24 septembre, vous serez informés de tout, car nous aurons besoin de vous toutes et tous pour sûrement faire bouger les choses dans le bon sens et le plus rapidement aussi.

 

Gd Couronne le 24 septembre 2019.