CGT OBERTHUR FIDUCIAIRE

Pénibilité, conditions de travail, retraite, ne cédons rien au fatalisme, agissons !

5 juin 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Quelle situation aujourd’hui ?

Il nous faut être exposé pendant 25 ans au minimum à un facteur de pénibilité pour pouvoir obtenir les 2 années de départ anticipé. L’âge légal de départ étant à 62 ans, nous pourrons liquider nos retraites au mieux à 60 ans.

Ce dispositif n’est pas suffisant, certains parmi nous sont allés « jusqu’au bout » en 3×8, en nuit, dans le bruit, au prix de leur santé. Les statistiques le reflètent bien, selon l’INSEE, les ouvriers ont une espérance de vie 6 ans inférieures à celles des cadres. La logique exige au moins 6 années de retraite anticipée pour les salariés exposés, si le but est de garantir à tous la même espérance de vie en bonne santé.

Quelles conséquences pour les salariés ?

Aujourd’hui, des ruptures conventionnelles à 3 ans de la retraite, des licenciements pour inaptitude, arrêts maladie, maladies professionnelles…

Nos positions aujourd’hui :

  • renforcer davantage la prévention. (aménagements de postes, isolation du bruit, etc.)
  • réduire le temps de temps de travail sans réduction de salaire.
  • des départs anticipés à la retraite pour les métiers pénibles.

Les moyens ne manquent pas pour financer nos revendications : ci-dessous le résumé du bilan comptable de la boîte ces trois dernières années :

ANNÉES201520162017
DIVIDENDES3 millions
d’euros
3 millions
d’euros
4 millions
d’euros
BÉNÉFICES13,7 millions
d’euros
4,6 millions
d’euros
11 millions
d’euros
CHIFFRE
D’AFFAIRES
169 millions
d’euros
177 millions
d’euros
189,6
millions d’euros
NOS SALAIRES27,7 millions
d’euros
29,5 millions
d’euros
28,6 millions
d’euros
EFFECTIF MOYEN590596582

Source : Secafi et direction Oberthur.